Comment devient-on un communicant web ? Un métier piquant

Le métier de communicant web s’est ouvert à 15 pros issus d’une fournée Technofutur TIC. D’où viennent ces nouveaux professionnels? Vers où vont-ils?

Pour être communicants web, ils sont passés par la case formation

Grands, petits, très minces, moins minces, aucune expérience professionnelle, plus de trente ans d’expérience derrière le dos… Tout pourrait séparer les quinze candidats sélectionnés pour la formation en Communication Web au Technofutur TIC, 2012. Et, pourtant, une motivation commune les unissait, celle d’intégrer le bataillon des professionnels du web.

Entre 68% (France) et 78% (Belgique) des professionnels du web se sont auto-formés. Néanmoins, pour rentrer le pied droit dans la filière numérique, les quinze candidats ont choisi de suivre une formation. Et pendant six mois le ciment a pris, ils ont formé le groupe Red Hot Chili Papers. Guidés par une main de fer de Muriel Vandermeulen (We Are The Words), ils ont appris à rédiger des pages web, à divulguer de manière efficace et efficiente le contenu, à développer des stratégies éditoriales. Ils ont encore ouvert la porte vers le monde merveilleux du référencement, du web analytics et de la stratégie d’e-marketing avec divers professionnels à la pointe du domaine web.

En six mois, le groupe a fabriqué et publié six livres blancs sur la stratégie éditoriale. Vous les trouverez sur Red Hot Chili Papers.

 

Les visages des nouveaux communicants web

Qui sont les nouveaux professionnels de la communication web? Voyons de quelle étoffe ils sont faits.

Thomas Vandenhouten, 27 ans

Thomas Vandenhouten

Etudes : Journalisme à l’ULB
Parcours : Après mes études, j’avais déjà postulé pour des postes de rédacteur web pendant six mois. Je suis content d’avoir suivi la formation en Communicant Web au Technofutur TIC. C’est long six mois, mais ce n’est pas grave, ça en valait la peine!
Stage : Global Netroom
But au départ de la formation : rédacteur web
But à la fin de la formation : rédacteur web
be.linkedin.com/in/tvandenhouten

Antoine Paulet, 25 ans

Antoine Paulet

Etudes : Management à la Louvain School of Mangement (UCL) et à l’Indian Institue of Management Calcutta
Parcours : J’ai travaillé pendant cinq mois en tant qu’auditeur IT chez l’un des Big Four. Cependant, je voulais une fonction plus variée et plus créative. Le marketing m’intéressait donc et plus spécifiquement le marketing digital. Afin d’avoir plus de chance de trouver un job dans ce secteur, j’ai recherché des formations sur Internet et choisi de suivre celle du Technofutur TIC.
Stage : AMNET S.A. (entité du Groupe Aegis Media)
But au départ de la formation : PDG
But à la fin de la formation : Plusieurs fonctions m’attirent comme community manager, webstrategiste, webanalyste, web consultant ou e-marketer.
be.linkedin.com/in/antoinepaulet

Sarah Hamrouni, 24 ans

Sarah Hamrouni

Etudes : Marketing à l’ISFEC
Parcours : J’ai fait un an d’interprétation, un an d’informatique de gestion, et trois ans de marketing. J’ai fait mon TFE sur l’e-marketing, j’ai voulu travailler là-dedans. On me répondait que c’était bien, mais pas assez approfondi. Il me fallait plus de compétences. C’est alors que j’ai suivi la formation en Communicant Web.
Stage : Hospichild
But au départ de la formation : e-marketer
But à la fin de la formation : e-marketer
be.linkedin.com/in/hamrounisarah

Michael Bidoul, 28 ans

Michael Bidoul

Etudes : Infographie à l’HEAJ.
Parcours : Après mes études en infographie, j’avais un travail où je gérais le site de l’entreprise. Je voulais un travail plus polyvalent pour conjuguer l’infographie et la rédaction. Comme j’avais déjà suivi une formation au Technofutur TIC, c’est où j’ai cherché une nouvelle formation.
But au départ de la formation : responsable contenu web
But à la fin de la formation : SEO, référenceur, e-marketer
be.linkedin.com/in/michaelbidoul

Pierre Courtejoie, 56 ans

Pierre Courtejoie

Etudes : Licence en Information et Arts de Diffusion à l’Université de Liège
Parcours : J’ai travaillé à l’INSAS, et dans deux télévisions communautaires belges. Ensuite, pendant plusieurs années j’ai été professeur et formateur d’enseignants de yoga dans la région parisienne et au Portugal. J’étais par ailleurs Chargé de communication de la Fédération Française de Yoga Viniyoga. De retour en Belgique, je me suis recentré sur la communication. J’ai suivi diverses formations sur la vidéo, la photo numériques. Intéressé par le web, j’ai appris le HTML, le CSS et, après une formation d’introduction au développement web, on m’a conseillé de suivre cette formation-ci. Elle ouvre des portes. J’ai vu des annonces auxquelles je n’aurais pas répondu avant. Maintenant je vais le faire.
But au départ de la formation : rédacteur web
But à la fin de la formation : rédacteur web, responsable rich content, architecture de l’information, et SEM.
be.linkedin.com/in/pierrecourtejoie

Deborah Simar, 29 ans

Deborah Simar

Etudes : Communication RP à l’UCL
Parcours : J’ai travaillé dans l’événementiel, un peu de travail administratif, en call center, etc. Licenciée quand la boîte a perdu un client, j’ai travaillé dans une librairie, puis dans un magasin de vêtements. Ca m’a appris à cacher ma timidité, et a poussé le côté commercial. Mais je voulais autre chose, et mon beau-frère m’a parlé de la formation.
Stage : Defimedia
But au départ de la formation : je ne le savais pas très bien
But à la fin de la formation : community manager, e-marketer, référenceur
be.linkedin.com/in/deborahsimar

Geoffray Clerbois, 28 ans

Geoffray Clerbois

Etudes : Informatique de gestion et Comptabilité. Ensuite, j’ai fait deux ans de psychologie du travail.
Parcours : Pendant deux ans, j’ai travaillé à l’hôtel Rennaissance, et juste après à la Société de Développement Régional pour Bruxelles, où je faisais un peu de tout : aide PC, web, j’aidais souvent mes collègues larguées en informatique.  J’ai toujours adoré lire et écrire. Depuis très, très longtemps, j’avais envie d’une formation; j’ai découvert celle-ci par newsletter.
Stage : Rennaissance du Livre
But au départ de la formation : rédacteur web
But à la fin de la formation : rédacteur web, community manager
be.linkedin.com/in/clerboisgeoffray

Françoise Carpiaux, 27 ans

Françoise Carpiaux

Etudes : Communication à l’ICHEC ISFSC
Parcours : J’ai travaillé dans la production d’outils pédagogiques pour jeunes. Je rédigeais pour le site, je divulguais l’information, et participais à des salons, j’animais aussi des ateliers, etc. Je voulais travailler plus orientée web, mais ma formation initiale ne m’a pas donné une base suffisante pour cela. J’ai suivi plusieurs petites formations pour le web, jusqu’à la formation en Communicant Web. C’est très utile, je suis contente
Stage : 1-position.be
But au départ de la formation : pas bien défini au début, je voulais voyager
But à la fin de la formation : rédacteur web, community manager, référenceur, un mix des trois. J’aimerais travailler en agence web, puis plus tard peut-être partir à l’étranger
be.linkedin.com/in/francoisecarpiaux

Tessy Rocour, 32 ans

Tessy Rocour

Etudes : Un peu de philo, un peu de graphisme, un peu de scénographie, le tout à Liège
Parcours : Pendant douze ans, j’ai travaillé dans le socio-culturel : maison de jeunes, milieu artistique, accueil de festival, etc. Depuis deux ans, j’ai arrêté, et j’ai commencé à développer un projet pour aider les RH à mieux encadrer les expatriés grâce à un outil web complet. J’ai suivi une formation à distance en e-commerce au Technofutur TIC, et je cherchais une plus complète à Liège; je n’en ai pas trouvé.
Stage: case sautée, j’ai créé mon agence :-)
But au départ de la formation : développer une agence de soutien aux expats
But à la fin de la formation : j’ai créé une agence de communication web, Feel Content, où j’aide les entreprises à développer leur communication digitale dans un sens global. Je pilote les activités culturelles de f.a.r (femmes actives en réseau), une initiative de business networking pour femmes entrepreneures et j’animerai Clust’her.com dès janvier 2013, un cluster pour travailler toutes ensemble à la gestion de leur communication. Je veux plus tard continuer mon projet expats.
be.linkedin.com/in/tessyrocour

Magali Ventat, 36 ans

Magali Ventat

Etudes : Communication et Journalisme à l’ULG
Parcours : J’ai déjà été dans le marketing. Je diffusais la presse indépendante, puis j’ai été plutôt du côté marketing éditorial, et j’organisais des évènements dans une entreprise. Avec la restructuration, j’ai suivi une formation en infographie. Après stage dans une agence web, je suis devenue indépendante. J’ai travaillé comme copywriter pendant cinq ans. Pause famille, ensuite j’ai récréé mon projet personnel avec l’IFAPME. C’est à une formation en développement web que j’ai entendu parler de la formation Communicant Web. Avant, j’étais dans mon coin, j’écrivais pour le web comme une journaliste. Maintenant, c’est beaucoup plus intéressant, j’ai le retour, les analytics, etc.
Stage : que nenni, je bosse comme indépendante :-)
But au départ de la formation : copywriter
But à la fin de la formation : consultante en communication web et marketing éditorial
be.linkedin.com/in/magaliventat

Bernard Gecse, 36 ans

Bernard Gecse

Etudes : Bibliothécaire documentaliste à l’Institut Jean-Pierre Lallemand
Parcours : J’ai travaillé dans une librairie, et ensuite j’étais éducateur à l’European School à Bruxelles. J’ai suivi un stage en veille documentaire au Technofutur TIC, où j’ai appris sur la formation en Communicant Web. Je voulais faire une remise à jour de mes compétences web, et mettre deux cordes dans mon arc sur la gestion de l’information, un métier interdisciplinaire. J’ai découvert avec émerveillement la puissance du web sémantique, du SEM.
But au départ de la formation : veilleur documentaliste
But à la fin de la formation : knowledge manager, celui qui aide les entreprises à faire le bilan des projets non réussis, qui les guide pour rectifier le tir, et se positionner différemment
be.linkedin.com/pub/bernard-gecse/56/8aa/383

Daniel Muyshond, 23 ans

Daniel Muyshond

Etudes : Infographie à la Haute Ecole Albert Jacquard
Parcours : J’étudiais à la Haute Ecole de Namur jusqu’à l’année passée. Et c’est au salon emploi et formation du SIEP que j’ai trouvé la formation en Communicant Web. Je voulais développer mes compétences, et continuer dans le même sens de ce que j’avais fait à Namur. Maintenant, je voudrais suivre une formation en webdesign pour combiner avec mes connaissances e-marketing et fermer la boucle.
But au départ de la formation : webdesigner
But à la fin de la formation : webdesigner, référenceur, rédacteur web, community manager
be.linkedin.com/in/danielmuyshond

Laurence Pierre, 21 ans

Laurence Pierre

Etudes : Communication à la FUCAM
Parcours : J’ai terminé mes études l’année passée, mais c’est trop général; je voulais quelque chose de plus concret. J’aime la politique et l’écriture. Je suis tout le temps sur les réseaux sociaux, les sites infos, j’aime partager les informations. Une amie a suivi la formation en Communicant Web auparavant, et me l’a recommandée. Et au salon des études et de la formation, j’ai rencontré Olivier Alfieri du Technofutur TIC qui m’a parlé de la formation, des débouchés… Et me voilà!
Stage : We Are The Words
But au départ de la formation : rédacteur web
But à la fin de la formation : stratégiste éditoriale, et plus tard partir à l’étranger
be.linkedin.com/in/laurencepierre

Rodolphe Murice, 29 ans

Rodolphe Murice

Etudes : Communication à l’IPSMA
Parcours : Pendant mes études en Communication, j’ai découvert une passion pour le tourisme. J’ai travaillé dans le domaine, et j’adore. La présence des maisons de tourisme sur les réseaux sociaux en Belgique est encore trop faible. J’ai découvert la formation en Communicant Web avec Olivier Alfieri à un salon de l’emploi.
Stage : Pycty
But au départ de la formation : community manager dans une maison de tourisme
But à la fin de la formation : communicant web, je me propose de faire la visibilité des autres, leur présence sur les réseaux
be.linkedin.com/in/muricerodolphe

Laurent Lenclud, 40 ans

Laurent Lenclud

Etudes : Photographie à l’InRaCi
Parcours : J’ai travaillé dans l’associatif (Scouts et Guides Pluralistes), dans l’administration (la Défense, l’Institut des Vétérans) pour finalement partir vers le privé et l’identité des marques. Je trouve que le tissu associatif n’est pas prêt pour travailler son image, c’est une question d’esprit, de connaissances et de moyens. J’ai connu la formation en Communicant Web lors d’une séance info e-marketer avec Olivier Alfieri. Je prenais du recul par rapport à mes anciens jobs en communication (qui évolue vers le marketing), c’était aussi l’occasion de restructurer mes connaissances en communication.
But au départ de la formation : je n’avais pas un métier bien précis en tête
But à la fin de la formation : web-stratégiste, coach, web-communicant pour politiciens, ou consultant pour entreprises, je veux travailler l’expression de marque et l’identité numérique. Il est essentiel de développer son identité numérique aujourd’hui.
be.linkedin.com/in/laurentlenclud

 

Si vous vous demandez quelle est la prochaine fournée Technofutur TIC dans les métiers du web, la réponse est : Chef de Projet Web.

Articles similaires:

Print Friendly

Tags: , , , ,

Lilian White

Auteur:Lilian White

Je ne suis ni Brésilienne, ni Belge, mais une citoyenne du monde numérique. Mon bonheur, c'est le plaisir sans remords de taper sur le clavier, et d'écrire.
More in Actualités, Interview (40 of 491 articles)


Quels sont les métiers des jeux vidéo? Comment fait-on des games? Ubisoft a créé Ubisphère pour expliquer le processus de ...