S’intéresser aux signaux faibles.

Dans le domaine de l’internet depuis 15 ans, on constate des évolutions majeures qui ont impacté des pans complets de l’économie tant en termes de business que d’emploi.

SI elles s’imposent à nous comme des évidences aujourd’hui, cela n’a pas été le cas à leur émergence. Combien de fois ai-je entendu que vendre moins cher à distance était impossible ? Que l’iPad était un gadget coûteux et inutile ? Ou quoi d’autre encore…

Pour rester dans le coup ou pour se développer tant au niveau d’une entreprise que d’une carrière professionnelle, il me semble indispensable de détecter le plus tôt possible les innovations réellement porteuses ainsi que leur impact possible sur les marchés et les métiers.

C’est cette approche qui m’a fait m’investir dans les sites internet dès 1997. Et c’est la même démarche qui m’a amené, fin 2009, à basculer vers le web 2.0 et les médias sociaux.

Si mon approche fut finalement assez empirique, j’ai découvert récemment les ouvrages de Philippe Cahen qui s’intéresse depuis de nombreuses années aux «signaux faibles», de leur détection à la mise en place d’une démarche d’appropriation dans l’entreprise mais également la mise en place de scénarios prospectifs dans le plan marketing de l’entreprise.

Si le sujet vous intéresse, je vous invite à découvrir le travail de Philippe Cahen au moyen de deux ouvrages-clés parmi une bibliographie assez féconde:

  • Signaux faibles, mode d’emploi. Déceler les tendances, anticiper les ruptures. Un ouvrage de méthodologie en 164 pages, bourré d’exemples parlants qui va vous donner, au delà de la définition des signaux faibles, les clés pour mettre en place un système de recueil, d’exploitation et d’intégration à la stratégie dans l’entreprise. C’est toujours clair et percutant. Vivement conseillé pour démarrer. Aux éditions d’Organisation en 2010.

http://www.amazon.fr/Signaux-faibles-mode-demploi-tendances/dp/2212547781/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1357089010&sr=8-1

  • Le marketing de l’incertain, méthode agile de prospective par les signaux faibles et les scénarios dynamiques. Il s’agit là d’un ouvrage plus dense malgré sa petite taille (152 pages). Ici, de nouveau,  il fallait beaucoup de pédagogie pour apporter au lecteur la compréhension du rôle de la prospective dans la construction du plan marketing de l’entreprise. Philippe Cahen nous fait découvrir également les principes des scénarios dynamiques, une approche méthodologique efficace pour structurer la pensée à partie des signaux faibles. Bien utile, un peu abstrait mais la démonstration est appuyée régulièrement d’exemples bien choisis. Aux éditions Kawa en 2012.

Jean-Luc SYNAVE

Articles similaires:

Print Friendly

Tags: , ,

Jean-Luc Synave

Auteur:Jean-Luc Synave

Jean-Luc Synave, Directeur de SimaWay, conseille et accompagne les entreprises dans leur développement en ligne. Sa qualité d’entrepreneur l’amène également à assister tant des créateurs d’entreprise web dans leur lancement et le montage de leur business plan que des agences web ou de communication dans leur développement. Il est également chargé de cours dans de nombreuses universités et écoles de commerce en France.
More in Ressource (1 of 39 articles)


L'enquête Métiers du Web 2012 et le Manifeste Digital pour la création d'entreprise numérique étaient les thèmes centraux de la ...