Infographie : la psychologie du Social Commerce

 

2011 a vu l’apogée du « social », vous savez, tout ce qui touche aux réseaux sociaux ! Les jeux (social gaming), le shopping (social shopping) et même le commerce en général rebaptisé pour l’occasion « social commerce ».

Infographie - la psychologie du Social Commerce (2)Les commerçants ont donc pris possession des espaces communautaires pour appuyer la recommandation sociale dans le processus d’achat.

En effet, pour un internaute lambda, quoi de mieux que de se faire recommander un produit (ou un service) par l’un(e) de ses ami(e)s.

Qui n’a jamais tapé sur Google (ou autre moteur de recherches) le nom d’un produit pour aller voir ce qu’il s’en dit sur les forums ou sur les sites d’avis ? Qui ne sait jamais laissé influencer dans la vraie vie par un ami qui venait d’acheter le dernier aspirateur à la mode qui aspire la poussière, l’eau et la belle mère ?

Infographie - la psychologie du Social Commerce (3)

Pour tenter de comprendre la psychologie d’un acheter sur le web, des psychologues ont défini 6 traits universels précédemment observés chez les acheteurs et maintenant, visibles dans le social commerce.

Ainsi, 81% des clients demandent l’avis de leurs proches sur les réseaux sociaux avant d’acheter quand 77% font confiance aux avis en ligne pour acheter ou non l’objet de convoitise.

Toujours du côté des chiffres, 1 acheteur sur 2 effectue son achat après avoir vu des recommandations de ses pairs sur ses propres réseaux !

Dernier chiffre mais pas des moindres, 77% des acheteurs attendrait de recevoir des offres des marques via leurs réseaux sociaux (Facebook en tête) pour acheter ou non tel ou tel objet !

 

Tous ces chiffres et bien d’autres résumés dans cette infographie de TabJuice.

 

Après tout cela, osez dire que vous ne demandez pas l’avis de vos amis avant d’acheter ? D’ailleurs, profitez-en, les soldes ont démarré ce matin (en France) 😉

Articles similaires:

Print Friendly

Tags: , , , ,

Savinien

Auteur:Savinien

Community Manager au sein de l'agence On prend un café, je m'occupe essentiellement de la réflexion des stratégies sociales, de la détection et de l'animation des espaces communautaires, de la création de contenu et de la gestion de la réputation en ligne des marques.
Lire les articles précédents :
Marketing business sales
Du marketing traditionnel au marketing numérique : une évolution des compétences

    Le croisement de l'internet et du marketing a provoqué de multiples mutations au sein de la discipline et...

Fermer